💬 Articles les plus lues
  • Le diagramme d'Ishikawa 274 525 Fois
  • Le logigramme 256 041 Fois
  • Le QQOQCP 200 384 Fois
  • Méthodes HAZOP et What if 122 929 Fois
  • Le diagramme de PARETO 114 324 Fois
  • L'arbre de défaillance 98 823 Fois
  • Méthode d’analyse de risques MOSAR 92 355 Fois
  • Le vote pondéré 88 800 Fois
  • La matrice de compatibilité 73 229 Fois
  • L'arbre des causes 72 295 Fois

  • 🗺 Carte membres
    Index / Outils QHSE / Normes

    Systeme de Management Intégré (SMI) - Aperçu - -

    (1448 mots dans ce texte ) -  lu : 57845 Fois


    Les posts des forums parlant de

    Stratégie, démarche, audit, retour d’expérience

    • Quels sont les enjeux stratégiques du management intégré ?
    • Comment vient-on à intégrer les systèmes de management ?
    • Quels sont les référentiels ?
    • Comment optimiser les démarches ?

    Les 27 principes de la déclaration de Rio (juin 92) l’homme est au cœur des préoccupations dans le respect des générations présentes et futures, la protection de l’environnement fait partie intégrante du processus de développement, …

    La règle des 3P (Personnes, Planète, Profit)

    Le développement durable est à l’intersection du social, de l’environnement et de l’économie ou plus précisément du vivable, de l’équitable et du viable. Le développement durable dans l’organisme mêle les enjeux économiques aux enjeux sociaux et environnementaux.

    Les huit principes du management : Orientation clients, leadership, implication du personnel, approche processus, management par approche système, amélioration continue, approche pour la prise de décision, relations mutuelles bénéfiques pour les fournisseurs.

    Les référentiels :

    • série ISO 14000 (management de l’environnement),
    • série OHSAS A8001 (management en matière de santé et de sécurité au travail)
    • série ISO 9000 : des exigences pour accroître le niveau de satisfaction des clients aux recommandations pour la satisfaction des parties intéressées

    Les synergies selon une logique PDCA :

    • La nécessité d’un engagement de la direction,
    • L’identification des risques,
    • L’identification des exigences légales
    • La définition des objectifs,
    • L’élaboration d’un programme,
    • La définition d’une organisation, des autorités (le pouvoir), et des responsabilités (le devoir)
    • La nécessité de former et de sensibiliser le personnel (management des compétences)
    • La communication interne et externe
    • Les exigences documentaires
    • La mise en œuvre d’une maîtrise des processus,
    • La prise en compte des situations exceptionnelles et d’urgence,
    • La surveillance et la mesure des processus et de la performance,
    • La gestion des non conformités
    • La mise en œuvre d’un processus audit,
    • La définition et la mise en œuvre des actions correctives,
    • L’analyse des données
    • La revue de direction

    Définition : un système de management intégré est un système de management qui permet de gérer de façon globale les parties communes aux référentiels Qualité, Sécurité, Environnement en fonction des caractéristiques de l’entreprise (secteur d’activité, politique, moyens humains et financiers).

    Intérêt majeur : les choix de l’entreprise dépendent de la vision globale

    Les 3 niveaux de performance :

    • Organisation,
    • Processus,
    • Métiers/postes de travail

    Les 3 déterminants de la performance :

    • Objectifs de l’organisation, des processus, du poste
    • Planification de l’organisation, des processus, du poste
    • Management l’organisation, des processus, des hommes.

    Les 5M des processus (infrastructure, compétence, équipement, environnement, procédures) + management et monnaie (7M)

    Evaluation des risques (de non qualité, d’atteinte à l’intégrité physique, d’atteinte à l’environnement)

     

    Le risque est la combinaison de la probabilité d’un événement et de ses conséquences.

    • ISO 9004 : contribue au management des coûts et des risques pour organisme, client et autres parties prenantes
    • OHSAS 18001 maîtrise du risque
    • ISO 14001 ; impact et probabilité d’occurrence. 

    Méthode d’analyse des risques :

    Analyser le niveau de risque d’un système et d’identifier les combinaisons d’évènements indésirables.

    Avant prévention (agir sur la fréquence)

    Pendant protection (agir sur la conséquence)

    Après réparation

    Objectif : réduire le risque et maîtriser le risque résiduel

    SMI : Passer d’une logique de moyens à une logique de résultats

    • Les exigences légales et réglementaires sont à identifier (sur le produit, sécurité, environnement)
    • Construire le référentiel des référentiels (personnel, parties intéressées, client, nature)
    • Approche processus (ses ressources et ses points de contrôle)
    • Intégrer la surveillance, intégrer l’amélioration (cohérence, optimisation des ressources, adhésion des acteurs)
    • Les audits combinés : une équipe d’audit, un rapport, une décision ;
    • Former les auditeurs à la notion d’intégration (état d’esprit), l’entreprise doit justifier ses choix.

    Certification SMI :

    Non conformité : mettant en cause l’efficacité ou l’amélioration du système de management.

    SMI comment :

    • capitaliser des actions qui se faisaient déjà et pas nécessairement recréer,
    • former les correspondants qualité à l’environnement pour les intégrer (fait dans quelques entreprises)

    Le cloisonnement tombe avec le SMI.

    Retour d’expérience (document projet AFNOR) :

    Les enjeux d’une approche globale SMI :

    • productivité (Q, E, S)
    • optimisation des ressources (audits)
    • cohérence
    • réduction des risques.

    Autres publications de la sous-rubrique5

    🔍 (Google)
    Code du travail