29 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.

Prévention des Risques et Gestion de Crise

samedi 27 mai 2017

Carte des membres

Glossaire

Glossaire

Activité du Site

Pages vues depuis 21/12/2016 : 27 997 264

  • Nb. de membres 6 353
  • Nb. d'articles 311
  • Nb. de forums 20
  • Nb. de sujets 13
  • Nb. de critiques 1

Top 10  Statistiques

Index du forum »»  Santé et sécurité au travail »» Barbe autorisée sur Tour/fraiseuse et autres machines à éléments tournants ?

Barbe autorisée sur Tour/fraiseuse et autres machines à éléments tournants ?#18216

Contributeurs : 7PoonsStonerHenriBonnyisisbisPiiiKjmd
Modéré par : SafetyTienusHenri
Poons Poonsicon_post
Bonjour à toutes à et à tous,
Je suis confrontée dans mon entreprise à une question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse...

Un mécano travaillant sur des machines type Tour, Fraiseuse, plieuse etc porte une barbe assez imposante.

Je trouve cela plutôt risqué par rapport aux éléments tournants.
Sur le même principe que les cheveux, je serais d'avis de lui faire porter un filet...

Mais ce n'est pas vraiment son avis, j'aimerai des exemples ou des textes qui en parle...

Cordialement.

Henri Henriicon_post
Hello !

Je n'ai pas d'exemple et encore moins de "texte" à te proposer, mais effectivement c'est une "règle de l'art" sur machines tournages et autres que de considérer que tout ce qui est "flottant" sur un opérateur doit être limité ou contenu pour ne pas risquer d'être pris dans la machine au détriment de l'opérateur...

A+
Stoner Stonericon_post
Bonjour,

En effet, le risque est assez important.

Pour les cheveux, nous avons les charlottes pour la sécurité ou pour l'hygiène.
Pour les barbes, il existe des caches-barbes, mais cela sera t'il suffisant ? Un cache barbe assez court l'obligera a "coiffer" sa barbe pour qu'elle tienne a l'intérieur et donc à réduire la longueur. Le danger sera alors plus éloigné déjà ...

Je ne vois, réglementairement, que le respect du port des EPI.

A+
Henri Henriicon_post
PS : reste à voir quoi ressemblent les machines tournantes en question et leur propre conformité...
 Message édité par : Henri / 25-05-2017 15:14
Poons Poonsicon_post
Merci de vos retours,
Les machines sont conformes, pas de soucis là dessus.

L'idée de mettre un cache barbe n'est pas envisageable pour le technicien.
C'est bien dommage quand on connait les risques associés à ce type de machine.

Je vais insister pour qu'il porte un EPI mais si quelqu'un à été dans la même situation je suis preneuse d'un Retex

Bonne journée
La p'tite pompéleup / Animatrice Santé, Sécurité, Environnement.
Stoner Stonericon_post
Poons,

"L'idée de mettre un cache barbe n'est pas envisageable pour le technicien."

A-t-il une inaptitude médicale pour cela ?
Le choix du port obligatoire ou non d'un cache-barbe en cas de barbe longue pour ce poste viendra de ta direction, pas de l'opérateur.

A+
Henri Henriicon_post
Absolument Stoner ! D'autant qu'une une éventuelle "dispense médicale" ne peut viser le port d'un EPI (c'est une responsabilité Employeur) mais constituera une "inaptitude médicale au poste de travail" considéré (responsabilité MT) avec les conséquences qu'on connaît (recherche d'un autre poste de travail où le salarié serait apte, voire licenciement à l'extrême). A+
 Message édité par : Henri / 25-05-2017 15:16
Bonny Bonnyicon_post
Et bien te voila confronté à une délicate situation.
Il faut essayer de convaincre la personne sans la brusquer. Ca me semble compliqué car je pense que ton technicien trouve le risque tiré par les cheveux (ou tiré par la barbe ohohoh humour du vendredi).
Bon courage pour ta démarche, j'ai connu ce genre de difficulté. Certaines personnes n'ont pas conscience du risque car ils n'y font pas vraiment attention et ne l'imagine pas possible.
Je n'ai pas de piste pour t'aider.
Après les blabla genre "c'est la direction qui va forcer la personne a porter l'EPI" c'est faux.
En tout cas c'est pas la bonne solution. Une direction qui force une personne a porter un EPI ça engendre pas mal d'autres soucis (mécontentement, frustration, et j'en passe).
A voir mais je m'orienterais plus sur tenter de convaincre que d'obliger, de faire comprendre et accepter le risque.
J'ai le même soucis sur les masques à cartouches et les barbus.
Le style passe en priorité.
Que pouvons nous faire dans ces situations complexes mêlant le social et la sécurité "indirecte" car le risque n'est pas perceptible directement par la personne et touche son apparence physique ?
Bonny Bonnyicon_post
un article intéressant :

http://blogue.soquij.qc.ca/2014/01/30/congedie-pour-avoir-refuse-de-se-raser-la-barbe-afin-de-porter-masque-de-protection-respiratoire/

La direction a obligée pour des raisons de sécurité donc c'est faisable mais avec les conséquences qui vont avec.
A+
isisbis isisbisicon_post
Bien cet article ; mais le tribunal a écarté le problème religieux car la barbe en question n'était pas un signe religieux.
Qu'en est-il chez toi, Poons ?
Concernant la possibilité pour un salarié de ne pas respecter le port des EPI, je rappelle simplement l'article R4321-4 du code du travail qui indique que l'employeur met à la disposition "en tant que besoin" et "veille à l'utilisation effective". Il est de jurisprudence constante que si l'employeur accepte que le salarié ne respecte pas ses consignes, la responsabilité du salarié tombe et celle de l'employeur est retenue.....
Voir également le L4122-1 sur les obligations du salarié.
Je ne vois pas pourquoi c'est plus compliqué pour assurer la paix sociale de faire respecter les consignes de sécurité que de demander aux salariés de respecter les horaires ou les règles "qualité"
Un petit rappel à l'encadrement de leur rôle me semble un minimum dans ta boîte, Poons

Isisbis
Poons Poonsicon_post
Bonjour,

Merci de vos retours,
Je suis plutôt d'avis à essayer de convaincre plutôt que d'obliger.... Je cherche des cas semblables qui aurait mené à un accident.
Pour l'instant à part une jeune demoiselle happée par un tour je n'ai rien trouvé.
Et je ne pense pas que la cause était le port de barbe....

Mon problème aussi est qu'on trouve que des caches-barbe vraiment laid (et destiné aux salles blanches),
Je pensais plutôt à un filet discret, un peu comme les charlottes noires que le personnel de Macdo a.

Je vous redirais la suite des évènements, si j'ai réussi à le persuader ou si j'ai dû passer par la direction....

Bonne semaine à vous.
La p'tite pompéleup / Animatrice Santé, Sécurité, Environnement.
Bonny Bonnyicon_post
Bonjour à tous,
en réponse à Isisbis
"Je ne vois pas pourquoi c'est plus compliqué pour assurer la paix sociale de faire respecter les consignes de sécurité que de demander aux salariés de respecter les horaires ou les règles "qualité" " => Le cas exposé est assez appart car je pense que le technicien ne comprend pas le risque auquel il est exposé tout simplement donc il trouve absurde de porter l'EPI.
Je pense et je maintien que la bonne démarche est celle de convaincre de l'utilité d'un EPI car si on met en place un EPI il faut bien en démontrer l'utilité.

Ca me fait penser à une petite histoire (réelle, qui m'est arrivée quand j'étais en alternance)
Une règle d'EPI consistait à porter pour n'importe qui un vêtement couvrant (chauffeur, opérateur, cariste,...)
Un jour un chauffeur (effectuant une livraison de carton), vient sans vêtement couvrant. on lui explique que la règle c'est le vêtement couvrant. La direction a donc forcer cette personne à porter le seul vêtement couvrant qu'il avait en sa possession (une veste d'hiver).
On était alors à cette époque en plein été. Résultat la personne a fait un malaise.
Pourtant je pense que sans veste couvrante, la personne ne prenait pas spécialement de risque.

Pour moi, une règle de sécurité doit s'inscrire dans un besoin de sécurité (j'ai un peu (beaucoup) du mal avec les règles de sécurité instaurées par "principe"). Et pour ça il faut bien faire comprendre aux personnes concernées le "pourquoi vous devez porter cet EPI".
Et si le technicien de notre amie Poons vient à lui demander : "pourquoi je dois porter cet EPI" et que la réponse est "parce que c'est comme ça c'est la direction qui l'exige" alors pour moi il y a un truc qui n'a pas fonctionné.

Bon courage en tout cas



Stoner Stonericon_post
Bonny,

Désolé mais le cas que tu présentes est en effet absurde mais n'a rien à voir avec celui présenté.
De plus, ce n'est pas parce que la direction décidé qu'un EPI doit être porté que la raison est présentée comme étant "parce que la direction l'impose".
NON, un EPI doit être porté car un danger est présent, que l'opérateur est suffisamment exposé à ce danger pour présenter un risque et un possible dommage jugé assez important pour mettre en place une action permettant de supprimer ou réduire le risque par le port d'un EPI efficace.
Donc clairement, si tout est réuni, le dialogue sera plutôt facile à instaurer et l'utilité du port de l'EPI très concrètement démontré.

Le fait que la direction l'impose démontre surtout que ce n'est pas facultatif, mais n'est pas un argument de prévention.

A+

PiiiK PiiiKicon_post
Bonjour,

Stoner tu as raison mais il est vrai que si l'opérateur comprend la raison pour laquelle il doit porté les EPI ce sera beaucoup plus simple à faire respecter. Ne pas se contenter de dire "c'est imposé par la Direction donc il faut le porter" est pour moi indispensable.
Je pense que c'est le sens du message.

A bientôt !
Stoner Stonericon_post
Oui oui PiiiK, nous sommes bien en phase.

D'autres suggestions camarades préventeurs pour aider notre ami nounours sadomaso ?
Henri Henriicon_post
Hello !

Je me réveille encore avec ces autres remarques :

- Oui il faut sans doute expliquer les raisons des dispositions de prévention retenues dans l'entreprises, néanmoins leur application par tel salarié repose d'abord sur son devoir d'obéissance (il n'a pas à juger si décide ou non d'appliquer telle mesure).

- Il n'y pas de raison de faire appliquer les mesures de prévention d'une autre manière que d'autres mesures décidées et communiquées par l'employeur en fonction des besoins du travail. Ex : j'ai travaillé dans la microélectronique, en salles blanches il fallait porter une certaine tenue et ne pas être maquillé... tout le monde suivait ces mesures sans sourciller (et pourtant il y avait une majorité de jeunes femmes dans le personnel).

- Attention la jusrisprudence proposée plus haut est canadienne et non française.

A+

Temps : 0.0417 seconde(s)